Notre procédé de culture des cèdres à haies

Le néophyte peut croire que le cèdre à haie cultivé est simple à produire, qu’il est semé en lançant des graines sur des champs vacants et qu’il suffit de le récolter à la hauteur voulu pour l’apporter chez vous. Mais, vous verrez qu’il en est un petit peu plus complexe.

Commençons par la base

Il faut bien choisir l’endroit de l’exploitation et prendre en considération ces variables. Le climat qui favorisera la croissance et qui ne sera pas trop ardu pour l’espèce de cèdre choisit. Il faut aussi surveiller la qualité de l’air car, être près d’usine ou de très grand centre urbain pourrait diminuer la santé de l’arbre. Finalement il faut choisir un endroit ou le type de sol convient à la culture désirée. Si le type de sol ne convient pas, vous ne réussirez pas à faire une production de qualité.

Le choix de l’espèce de cèdre.

Si vous croyez qu’aller en pépinière et que de choisir un arbres pour décorer votre terrain est compliqué, il est de même pour choisir la meilleur espèce à offrir à nos clients. Puisqu’il y a plus de 35 espèces différentes de thuyas (cèdres), il faut savoir laquelle est la plus appropriée pour notre clientèle. Il faut avant tout, choisir un cèdre adapté à notre région, qui sera capable de survivre à nos écarts de température, à nos chutes de neige, au verglas ainsi qu’à nos étés parfois très chauds et secs. C’est souvent l’erreur que les magasins à grande surface font : commander des arbres d’autres régions qui coûtent souvent moins cher mais une fois transplantés sur votre propriété, ils ne tolèront pas nos températures.

Par la suite, il faut encore une fois prendre une décision parmi les espèces qui ont passés au triage. Notre choix c’est arrêté sur le thuya occidentalis ou communément appelé cèdre blanc, qui est le meilleur dans sa catégorie.

choix de l'espèce

Première pousse de vie

Maintenant l’espèce sélectionnée, il faut se mettre à la multiplication. Que ce soit par boutures ou par semis, la culture en serre est très complexe. Il faut s’assurer de plusieurs points cruciaux.

première pousse de vie

La provenance des semences ou des boutures:

Comme l’être humain, la génétique se transmet. Il faut donc s’assurer de la pureté, de la santé, de la résistance et même de la couleur des plants-mères pour un résultat optimal.

Le choix des contenants, la profondeur de plantation dans les contenants, la sélection du terreau, l’irrigation, la fertilisation, le contrôle des mauvaises herbes, la température dans la serre et suivre à la lettre son calendrier de production sont des points très important.

De la serre au champ de cèdre à haie

Maintenant, il faut préparer nos champs à accueillir nos bébés.
champ de cèdre
© Le Gars des cèdres

Il sera impossible de planter ces nouveaux nés qu’après les analyses et perfectionnement de nos champs. Bien sur, il faut débuter par le désherbage de ces terres agricoles pour un champ propre et sans mauvaise herbe. Après des études de photos satellites, nous pouvons commencer par niveler notre sol pour lui donner les bonnes pentes qui faciliteront le drainage des terrains. Nous ne voudrions pas noyer nos petites pousses. De l’autre côté, il faut installer un système d’irrigation pour veiller à ce qu’elles n’aient pas soif. Puisqu’ils sont tout jeunes il ne faut pas non plus que des vents glacial de l’hiver suivant ne les brûles. Il faudra donc installer des brises vent. Suite aux analyses de sol qui nous diront précisément de quoi notre terre est constituée, nous pourrons contrôler le PH, l’azote, le phosphore, le potassium et une multitude d’autres éléments qui sont nécessaires à la croissance de nos cèdres.

Entretenons-les.

Une fois planté, chaque cèdre a besoin d’environs 18 pieds carrés pour s’épanouir en champs. Toute cette espace a besoin d’être contrôlé pour les aider à grandir.

entretien des cèdres

En planifiant un calendrier strict, il est plus facile d’exécuter les tâches de contrôle. Il faudra prévoir les fréquences d’application d’engrais pour une croissance optimal et de travaux de désherbage qui aura pour effet de laisser l’espace, les vitamines du sol et la lumière du soleil à nos cèdres. Il faudra aussi les tailler pour un feuillage plus dense et plus robuste.

Vous voulez en acheter ?

Une fois les cèdres sélectionnés pour la vente, deux méthodes sont pratiquées pour amener les cèdres du champ à votre domicile.

La première méthode consiste à déraciner les cèdres à la main à l’aide d’une pelle. Ce qui ne laisse pas beaucoup de chance au système racinaire.

arracheuse de cèdres
L’autre méthode est d’utiliser une arracheuse qui donnera toute ses chances aux racines. En utilisant ce procédé, le système racinaire est protégé au maximum pour une excellente transplantation. Aussitôt le cèdre arraché, il est empoté avec sa motte de terre original pour lui éviter un dessèchement du au rayons du soleil ou à la chaleur. Ensuite il est livré chez vous pour enfin profiter de votre jardin en toute intimité.

Je voudrais souligner le soutient de ces organismes, qui nous aident jours après jours à offrir un cèdre de qualité supérieur.

IQDHO

UPA

RESEAU AGRICONSEILS